Et pourquoi pas un coach pour changer ses habitudes de mobilité ?

Et pourquoi pas un coach pour changer ses habitudes de mobilité ?

A l’heure des « rues cyclables », zones 30 et aménagements divers, j’interrogeais récemment le ministre Philippe Henry, en charge du climat, de l’énergie et de la mobilité, sur les initiatives prises en faveur des modes de transport alternatifs, entre le domicile et le lieu de travail. Citons notamment un projet de « coaching mobilité », né en Brabant wallon.

La Province du Brabant wallon en effet propose un programme de « coaching en mobilité » pour susciter un changement de comportement. L’opération « Mobi BW, réinventez votre mobilité » permettra à une centaine de personnes, qui habitent ou travaillent en Brabant wallon, de repenser leur trajet domicile-travail, en évitant la voiture. Cette initiative prend place dans un Plan « Déplacement entreprise » plus large. Il est inspiré de projets nés à Grenoble et en Savoie. C’est une première en Belgique.

Il me semble intéressant de l’étendre à l’ensemble de la Wallonie. Ce, afin d’identifier et mettre en œuvre des mobilités alternatives pour les trajets domicile-travail. Certaines grandes entreprises possèdent déjà un « mobility manager » qui coordonne les déplacements des employés.  Pourrait-on créer un tel service dans les plus petites entreprises qui le souhaitent ?

Un projet « pilote »?

Le ministre Henry confirme en effet l’intérêt de l’initiative prise en Brabant wallon Elle pourrait d’ailleurs servir de « pilote » pour un projet plus large en Wallonie. « Le SPW suit avec beaucoup d’intérêt l’initiative provinciale en cours comme opération pilote et évaluera à terme sa pertinence avant d’envisager de la dupliquer ou de la généraliser à l’ensemble du territoire wallon. Par ailleurs, le SPW mobilité en collaboration avec L’Union wallonne des entreprises et le bureau d’étude Traject ont mis en place depuis quelques années la formation de Mobility Manager, ayant formé 120 personnes à ce jour. Cette formation est destinée à toutes les personnes qui gèrent la mobilité des personnes en entreprise, qu’elles soient petites ou grandes, privées ou publiques. »

Cette formation mélange théorie, témoignages, mises en situation… Elle comprend également un demi-jour de terrain proposant une expérimentation pratique à travers le jeu urbain Maestromobile. Ce jeu vise au changement de comportements par l’expérimentation. Il permet de découvrir et tester les nouvelles mobilités pour mieux les intégrer dans la politique de l’entreprise et favoriser des comportements multimodaux.

Des associations sur le terrain

Par ailleurs, nombre d’associations, soutenues par la Région wallonne, travaillent également sur ce thème. Citons le Gracq pour la promotion du cyclisme ou Navetteurs.be pour le rail. Et le ministre de souligner l’importance de ces initiatives qui permettront de diminuer la part modale de la voiture en Wallonie.

 

Il est essentiel de continuer à partager des idées, projets et réalisations concrètes, afin de susciter un vrai changement parmi la population. Je resterai attentive au développement de ces projets.

Admin