Découvrez ici mes projets, ma vision, mon combat politique et mes valeurs.

En quelques mots...

Originaire de Mouscron et militante socialiste depuis toujours, je suis également enseignante dans le secondaire et passionnée d'éducation. Je suis maman de deux petites filles. Soutien à la jeunesse, citoyenneté, enseignement, respect de l'autre sont des valeurs que je défends au quotidien!

Mon CV

Mon parcours, ma formation...

EVENEMENTS

Rejoignez-nous!

ME CONTACTER

FORMULAIRE

Dernières nouvelles

Actualités, événements, blog...

Nouveau plan d’investissement pour les crèches en Wallonie

investissements crèches

Deux éléments liés à l’enfance sont souvent mis en avant:

  • les mille premiers jours d’un enfant sont essentiels à son développement;
  • investir dans la lutte contre la pauvreté chez les plus petits a un impact sur le long terme.

L’accueil des enfants jusque 2 ans et demi est nécessaire. Mais il apparait également important de pouvoir assurer une variété et des formes alternatives et innovantes de cet accueil. Notamment au travers des haltes-garderies et des gardes enfants malades. Ce, pour soutenir les familles quelques heures et offrir une forme de répit aux parents seuls. Un défi encore plus vrai aujourd’hui avec la crise sanitaire et la réduction de la bulle sociale. Une situation qui impose une réduction des contacts avec les proches pour les parents isolés, comme le relayait la Ligue des familles.

Lire la suite

Mouscron : une ville anti-skate ?

MOUSCRON | Lors du Conseil Communal de ce lundi 22 février, le groupe PS, via Fatima Ahallouch, a interpelé l’échevine des sports, Kathy Valcke, au sujet de la création d’un skate-park extérieur pour que les skateurs puissent vivre leur passion dans les meilleures conditions. La ville est à tout le monde. Chacun doit pouvoir y trouver sa place.  Où est celle des jeunes ?

Lire la suite

Jeunesse en détresse : une équation complexe

Que l’on soit prof, parent ou éducateur au sens large, à l’heure du Covid, on n’a pas pu manquer la détresse des jeunes générations. On le sait, l’âge tendre implique un besoin crucial de contacts avec ses pairs, camarades de classe et de jeux. L’adolescence est l’heure de toutes les découvertes, heureuses ou malheureuses, et celles-ci sont tributaires du temps passé à l’expérimentation. Aujourd’hui, la jeunesse est confinée. Les cours se font, en tout ou en partie, à distance. Le sport est interdit. Les rencontres sont limitées par l’état d’urgence, et l’on se doit de se préserver pour préserver les autres. Ne parlons pas des premières sorties, des premières fêtes, qui se doivent d’être repoussées à des temps meilleurs. D’aucuns ont fini ou finiront leur rhéto sans avoir eu « leur » soirée, d’autres auront leur diplôme sans avoir fait de stage… La liste des rendez-vous manqués est longue.

Lire la suite