Mes actualités

Deux enfants par jour victimes d’accidents aux abord de l’école. Il est temps d’agir!

sécurité abords des écoles

Renforcer la sécurité aux abords des établissements scolaires, c’est une priorité absolue. Fatima Ahallouch interpellait la ministre Debue à ce sujet voici quelques jours.

Une statistique d’abord. Deux enfants par jour sont victimes, en Wallonie, d’un accident de la route aux heures d’entrée et de sortie des classes. Les 3-11 ans représentent 41 % d’entre eux.

Un budget pour les communes

Afin d’augmenter la sécurité aux abords des écoles, le Gouvernement a décidé de dégager un budget de 7 millions d’euros pour renforcer la visibilité des abords des établissements scolaires grâce à une nouvelle zone de marquage inédite. L’objectif est de maintenir l’attention des usagers de la route tout au long du tronçon couvert par ce marquage, et de les faire ralentir plus tôt. Une première école, l’école fondamentale de Barvaux en Condroz, bénéficie déjà de ce nouveau marquage au sol. D’ici la prochaine rentrée scolaire, plusieurs établissements seront ainsi sécurisés en Wallonie. Dans un second temps, l’ensemble des communes qui le souhaiteront pourront en bénéficier. J’interrogeais la Ministre quant aux modalités pratiques de l’octroi de ces dispositifs par les communes.

Lire la suite

Communiqué // Lutte contre les violences : création de places d’accueil en WaPi

La lutte contre les violences de genre est une priorité. L’un des enjeux de cette lutte est notamment de permettre aux femmes qui vivent dans l’angoisse au sein de leur foyer de pouvoir échapper à leur agresseur. Et ainsi de se reconstruire à leur rythme.  « C’est une cause que je soutiens activement, en étroite collaboration avec des acteurs locaux particulièrement efficaces », indique Fatima Ahallouch.

En février dernier, la ministre Christie Morreale lançait la seconde édition de l’appel à projets visant à augmenter le nombre de places d’accueil pour les victimes de violences conjugales.

Pour la Wallonie picarde, cela signifie: 

  • Le maintien des 5 places créées en 2021 au sein de l’institution « La Traverse » à Péruwelz pour un montant de 35.000€ ;
  • La création de 3 nouvelles places créées au sein de l’institution « L’Oasis » à Comines-Warneton pour un montant de 20.000€.

Nous ne pouvons que saluer cette bonne nouvelle.

Recours aux soins de santé mentale : les jeunes de plus en plus touchés

Recours aux soins de santé mentale : les jeunes de plus en plus touchés

La crise sanitaire a entraîné des répercussions sur les soins de santé mentale chez les jeunes de moins de 18 ans et notamment chez ceux issus d’un milieu socio-économique plus modeste. C’est un constat inquiétant qu’a fait la mutualité chrétienne dans son analyse des soins de santé mentale sur base des données de facturation des moins de 18 ans.

Lire la suite

Mouscron au cœur de la sécurité sociale : un colloque au Musée de Folklore vie frontalière

Dans le cadre de l’exposition « Le droit de vivre – L’histoire de la sécurité sociale », le musée de Folklore vie frontalière de Mouscron a organisé une conférence ce jeudi 21 avril. Celle-ci a été présentée par Claudine Marissal et Véronique Van de Voorde. Claudine Marissal est une historienne de l’Université libre de Bruxelles (ULB) et attachée au Centre d’archives et de recherches pour l’histoire des femmes. Tandis que Véronique Van de Voorde est conservatrice au musée de Folklore vie frontalière de Mouscron, mais aussi présidente de la Commission des patrimoines culturels.

Lire la suite

La patrimoine ferroviaire wallon en péril

Le patrimoine ferroviaire wallon en péril

La SNCB a annoncé la fermeture de 44 guichets et gares. Plusieurs de ces bâtiments sont mis en vente comme celui d’Esneux et Lobbes. En Wallonie, il existe 3 342 biens protégés dont seulement 8 concernent le patrimoine ferroviaire. Il y a donc 4 gares, 2 parties de gares, l’entrée d’un tunnel et une locomotive à vapeur qui sont considérées comme biens protégés. Le patrimoine ferroviaire est en péril : seulement 0,2% des biens sont sauvegardés.

Lire la suite

Permis de conduire : les aménagements raisonnables plus difficiles d’accès

Permis de conduire - aménagement raisonnables

Pour tous les candidats ayant des facultés mentales ou le niveau d’alphabétisation insuffisant, des aménagements raisonnables sont mis en place pour passer le permis de conduire. Tout comme les jeunes dyslexiques qui ont, eux aussi, le droit à ses aménagements. Ils ont donc accès à des sessions d’examens spéciales. Afin d’en bénéficier, la personne doit fournir une attestation délivrée par les services compétents : centre psycho-médico-social, institut d’enseignement spécial, centre d’observation et de guidance, centre d’orientation professionnelle ou d’autres organismes désignés par le Ministre wallon.

Lire la suite

Marketing alimentaire : les enfants doivent être protégés

Le marketing alimentaire influence les choix que nous faisons pour nourrir notre famille. Produits trop sucrés, trop gras, inadaptés à une bonne alimentation ; les enfants sont trop souvent la cible du marketing alimentaire et de publicités dangereuses pour leur santé.

Récemment, une étude menée sur plus de 1150 produits ciblant spécifiquement les enfants de plus de 3 ans a présenté des chiffres interpellants. 95% des produits alimentaires analysés ne sont pas conformes aux critères fixés par l’OMS. Ils devraient donc être inéligibles au marketing à destination des enfants. Ces constats peuvent s’étendre à la diffusion de ce marketing. 64% des publicités en ligne et 75% des spots TV ciblant des enfants sur ce type de produits concernaient des articles à haute teneur en graisse ou sel.

Lire la suite