CEE : une belle inauguration, et de bons souvenirs

CEE : une belle inauguration, et de bons souvenirs

Ce jeudi 26 septembre, c’était l’inauguration de l’extension de l’école CEE (Centre éducatif européen) à Mouscron. Ecole immersive, elle offre un enseignement bilingue à près de 450 enfants de primaire et de maternelle. J’étais très heureuse de participer à cet événement. La fin des travaux signe l’amélioration du quotidien de l’équipe éducative, des équipes techniques et bien sûr des enfants.

Si l’inauguration était une réussite en soi, elle m’a aussi rappelé de beaux souvenirs.  En tant qu’ancienne élève de l’école, il me fallait être présente. C’était l’occasion de revoir Mmes Valérie, Isabelle, MM. Guy, Thierry, mes anciens instituteurs… ou madame Micheline qui œuvrait en cuisine.

L’histoire de cette école vaut la peine d’être connue.

Dans les années 80, on l’appelait encore « l’école communale du Centre », elle était située rue Léopold. J’y ai passé mes 6 années d’école primaire. Lorsque j’étais en 4ème année, l’école a entamé sa transformation, fondamentale, autour d’un projet pédagogique précis, le tout avec en toile de fond la construction de l’Union européenne : l’apprentissage précoce des langues. Nous avions des cours de néerlandais et d’anglais (avec « Madame Jackson », rien que cela c’était déjà tout un programme). Mais ce n’est pas tout. Je me souviens de grilles horaires où les cours théoriques étaient concentrés le matin, tandis que les après-midi étaient consacrés à des activités variées : stages sportifs avec nos enseignants (MM. Luc et Jean-Luc) ou des animateurs extérieurs, atelier de langues, cours de peinture (avec un artiste peintre qui venait à l’école), cours de cuisine (avec un chef cuistot)… C’était au quotidien une aventure fabuleuse.

Avec ce projet ambitieux, nous les « anciens élèves » de l’école, nous avons vu arriver des enfants de tous les milieux. C’était très riche et stimulant pour tous de participer à quelque chose que nous savions être différent.

Victime de son succès, l’école a occupé plusieurs bâtiments à titre provisoire (rue de la Station, rue Achille De Backer), avant de pouvoir aujourd’hui profiter pleinement d’une installation de qualité, au service de tous.

Je crois fondamentalement en un enseignement qui porte des objectifs ambitieux, qui permette à chacun de se réaliser. Et il fallait y croire aussi, à l’époque, pour lancer un tel projet dans une petite école communale qui perdait chaque année des élèves… Mme Leclercq, directrice de l’époque, a mené cela de main de maître. M. Vancrayveldt a continué dans ce sens. Bravo à tous.

 

Longue vie à la CEE.

Fatima

Admin