Handicap | L’accès à la culture doit être garanti

Handicap | L’accès à la culture doit être garanti

Récemment, j’étais interpellée par des personnes sourdes et malentendantes à Mouscron, qui regrettaient que l’offre culturelle locale soit bien souvent hors de leur portée. Souvent, c’est un parcours du combattant qui les attend, pour obtenir la présence d’un guide en langue des signes, lors d’une visite. Une situation des plus regrettables, qui doit être améliorée.

J’interrogeais voici quelques jours la Ministre De Bue à ce sujet. La ministre, en effet, reconnaissait que l’initiative de l’Office du Tourisme de Tournai, qui travaille avec le seul guide sourd reconnu par le Commissariat général au Tourisme, est tout à fait positive. Mais elle reste une initiative trop isolée.

Des handicaps invisibles

Aujourd’hui, le seul guide sourd reconnu par la Wallonie rencontre de nombreuses difficultés pour obtenir les contacts adéquats au sein des communes. L’idée est de permettre à des groupes de visiteurs malentendants de bénéficier d’un interprète lors d’activités culturelles. Il n’existe actuellement aucune offre touristique adaptée spécifiquement à ce type de public, même au sein des communes qui ont reçu le label Handycity, par exemple. Celui-ci encourage pourtant les communes à inclure les personnes en situation de handicap. Il existe, malheureusement, un problème lié aux handicaps moins visibles. Les communes et acteurs de terrain ont trop souvent tendance à se baser sur les besoins des seules personnes à mobilité réduite pour définir leur offre. Une démarche évidemment essentielle, mais insuffisante.

« Dès lors, que comptez-vous faire, Madame la Ministre, pour assurer l’accessibilité des sites touristiques à toutes les formes de handicap ? Quel est votre plan d’action pour cette législature ? Vous aviez cité, la dernière fois, 84 initiatives subventionnées dont les résultats ne verront le jour qu’en 2022. J’aurais aimé savoir ce qui est fait d’ici là. Ensuite, vous citiez un contrôle d’Access-i, l’ASBL qui permet une plus grande accessibilité du tourisme wallon aux personnes à besoins spécifiques. Concrètement, quelles balises fixez-vous avec cette ASBL pour assurer l’effectivité de l’accessibilité des sites touristiques ? Quelles sont les avancées concrètes obtenues par Access-i pour toutes les personnes en situation de handicap concernant le tourisme ?

Fatima Ahallouch à la Ministre De Bue

Vous trouverez, ci-après, l’intéralité de la réponse de la Ministre à ces interrogations.

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.

Admin

Les commentaires sont fermés.