Harcèlement en ligne: les jeunes et les femmes plus touchés

Harcèlement en ligne: les jeunes et les femmes plus touchés

La généralisation des smartphones et réseaux sociaux représente un terreau fertile pour le harcèlement des jeunes et des femmes, deux publics particulièrement touchés sur la toile. Il s’agit d’une forme de violence, de « cyber-violence », qui doit cesser.

Alors qu’autrefois, le harcèlement pouvait s’arrêter aux portes de la maison, aujourd’hui il est beaucoup plus insidieux, plus intrusif, plus violent, avec un public plus large également et a des conséquences graves. Des victimes en arrivent à commettre l’irréparable. Internet a largement favorisé le développement de nouvelles formes de harcèlement à savoir : les insultes, l’envoi de photos et vidéos intimes, la propagation de rumeurs, l’usurpation d’identité ou encore le piratage de compte. Selon les spécialistes, un jeune sur trois est victime de harcèlement. On apprend que 63% des femmes journalistes disent être victimes de harcèlement en ligne. Les auteurs de ce harcèlement se sentent d’autant plus forts, qu’ils sont cachés derrière un écran et souvent anonymes. Le combat contre toute forme de violence et de harcèlement doit s’intensifier. Il est temps de prendre des mesures fortes.

Cette semaine, j’interrogeais la ministre Morreale à ce sujet.

Vous trouverez ci-après l’ensemble de l’interventon + la réponse de la Ministre :

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.

 

Admin

Les commentaires sont fermés.