La patrimoine ferroviaire wallon en péril

La patrimoine ferroviaire wallon en péril

Le patrimoine ferroviaire wallon en péril

La SNCB a annoncé la fermeture de 44 guichets et gares. Plusieurs de ces bâtiments sont mis en vente comme celui d’Esneux et Lobbes. En Wallonie, il existe 3 342 biens protégés dont seulement 8 concernent le patrimoine ferroviaire. Il y a donc 4 gares, 2 parties de gares, l’entrée d’un tunnel et une locomotive à vapeur qui sont considérées comme biens protégés. Le patrimoine ferroviaire est en péril : seulement 0,2% des biens sont sauvegardés.

Le magazine « Les Chemins du rail » a consacré un dossier sur les gares en périls. Ils écrivent : « Inutile sans doute de rappeler à quel point le bâtiment des voyageurs en plus de son rôle fonctionnel occupe une place marquant dans l’urbanisme de sa localité et dans son environnement immédiat. C’est autour de ce bâtiment que s’est le plus souvent créé un véritable « quartier de la gare » avec ses commerces, ses services. Ces bâtiments des voyageurs ont marqué l’histoire de nos chemins de fer. ».

Nombreux de ces bâtiments sont vendus à des privés. Il n’y a donc pas de protection officielle. Cela crée un manque d’attention patrimoniale. Certains ont subi de belle transformation et restauration. Toutefois, cela reste au bon vouloir de l’acquéreur. Pourtant, il est important de conserver certains bâtiments ferroviaires qui présentent une valeur patrimoniale.

J’interrogeais récemment Valérie De Bue, Ministre de la Fonction publique, de l’Informatique, de la Simplification administrative, en charge des allocations familiales, du Tourisme, du Patrimoine et de la Sécurité routière, sur la sauvegarde des gares avec valeur patrimoniale.

Vous retrouvez ci-dessous la question posée et la réponse reçue :

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.

Les commentaires sont fermés.